En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux, pour vous proposer des publicités ciblées à vos centres d’intérêts et pour nous permettre de mesurer l’audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies. X
Culture  Les secrets du nouvel an lunaire
16/02/201723:00 Chemins Nomades
Si en occident, nous fêtons chaque nouvelle année un 31 décembre et que nous sommes aujourd'hui en 2017, ce n'est pas le cas partout dans le monde ! Aujourd'hui, nous sommes aussi en l'an 4715 selon le nouvel an chinois 农历新年 (Nongli Xinnian), ou  le nouvel an lunaire, qui s'est déroulé cette année le 28 janvier dernier ! Aussi appelé Fête du Printemps 春节(Chunjie) ou Fête du Têt au Vietnam, c'est le festival le plus important pour les communautés asiatiques à travers le monde entier !

 
chinese-new-year-1412864.jpg

L'origine mystérieuse :
Tout comme en occident, la Chine est un pays aux origines millénaires, dont la première civilisation remonte à une très haute antiquité, comme celles des Grecs ou encore des Égyptiens. Si l'arrivée des croyances judéo-chrétiennes ont remisent les compteurs à zéro chez nous, c'est loin d'être le cas en Asie. Il faut ainsi remonter au 25eme siècle avant notre ère pour voir apparaitre les prémices du calendrier chinois.
 
       
L'histoire nous conte ainsi que l'Empereur Huángdì (empereur jaune
) est à l'origine du premier système calendaire de Chine. Figure controversée et prétendument ancêtre de l’ethnie Han, il se serait basé sur sa propre année de conception -2698 avant JC pour faire débuter ce calendrier. On lui attribue, ainsi qu'aux autres familles souveraines mythiques de l'antiquité chinoise, l'invention de plusieurs avancées technologiques comme l'écriture, les arts martiaux, l'élevage du ver à soie... fondant ainsi les débuts de cette incroyable civilisation.

Parmi ces avancées, il aurait été ainsi ordonné d’observer le ciel et de suivre les mouvements exacts du soleil et de la lune, afin de faire connaître au peuple les temps et les saisons par la rédaction d’un calendrier. Une part de mystère subsiste cependant sur l'exactitude de ces origines de par la difficulté d'interprétation des textes historiques, cependant.
 
Le système calendaire :

A travers l'histoire, chaque civilisation s'est formé son propre décompte du temps, divisant le temps en jours, en mois et en années. Pour cela, ceux qui étudiaient les astres se sont basés sur plusieurs phénomènes astronomiques :
 
· le jour solaire qui sépare les 2 levers ou les 2 couchers du soleil (environ 24 heures);
· la lunaison qui est l'intervalle de temps séparant 2 nouvelles lunes (environs 29 jours).
 
Chaque peuple a ainsi élaboré différentes formes de calendrier :
· le calendrier lunaire : il suit les phases de la lune, 354 jours répartis en 12 mois (calendrier musulman);
· le calendrier solaire : basé sur les saisons, 365 jours répartis en 12 mois (calendrier julien et grégorien);
· le calendrier luni-solaire : mélangeant des 2 systèmes et comptabilisant 365 jours, mais faisant coïncider les mois avec la lunaison (calendrier chinois).

 
chinese_dragon.jpg

Comment fonctionne le calendrier Chinois :
 
Ainsi, les mois du calendrier chinois sont des mois lunaires, c'est-à-dire que le premier jour de chaque mois commence à l'heure de la nouvelle lune astronomique qui est l'heure locale de l'observatoire de la Montagne Pourpre, se trouvant à Nanjing. Pour faire correspondre le cycle des saisons avec celui des mois, ces calendriers sont ajustés environ tous les trois ans avec un mois intercalaire. Les années n'ont donc pas toutes le même nombre de jours. En effet, les 354 jours du calendrier lunaire ont environ 11 jours de moins par rapport à l'année solaire, ce qui produit très vite une dérive des saisons. En rajoutant un treizième mois environ tous les trois ans, il est possible de faire correspondre ces années de 12 ou 13 mois lunaires avec l'année solaire.

Ainsi, contrairement au calendrier grégorien, la date du Nouvel An Chinois n'est pas fixe et varie d'une année à une autre. En revanche, ce jour tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février, au premier jour d'une nouvelle lune.

 
 
Petit parallèle entre Asie et Occident :

Il est intéressant de remarquer que si nous faisons le parallèle avec l'année 4715 chinoise. Si nous remontons en arrière, avant le calendrier Géorgien, qui s'est substitué au calendrier Julien, lui-même remplaçant du calendrier Romain, nous ne sommes qu'à quelques siècles à peine de la plus ancienne attestation connue actuellement du nom de la ville de Babylone. Ainsi, la plus ancienne et mythique cité mésopotamienne serait datée des alentours de 2500 av. J.-C, soit 4516 ans en arrière!


 
lotus_lantern.jpg
 

 
Chemins Nomades est un site internet "journalo-artistique", ayant pour objectif de défendre la diversité culturelle. Entre journalisme et blog de voyage, ce projet vous offre photos, récits, interviews, conseils, enquêtes et réflexions tout en sillonnant le monde.

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être