En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus .
J’ai compris
Film  Critique cinéma : Vivre ou survivre avec les Combattants de Thomas Cailley ?
25/02/201600:00 Souraya
Les combattants (2014) est le premier long-métrage du réalisateur Thomas Cailley, jeune diplômé de la Fémis (École Nationale Supérieure des Métiers de l'Image et du Son), révélé par son court-métrage «Paris-Shanghai» au festival de Clermont-Ferrand en 2010. Le film est sorti en salles en France le 20 août 2014. Il sera diffusé à partir du 25 février sur TV5MONDE Asie : programme.  
 
Les-combattants_6.jpg

L'histoire.
Arnaud est humble, fidèle et bonhomme. Il pourra bientôt se rendre utile dans l'entreprise familiale en charpenterie reprise par son frère aîné. Tout cela lui semble correct, plausible. Il s'inscrit par hasard au stage de l’armée où il fait la rencontre de Madeleine. Madeleine va bientôt obtenir son diplôme en macroéconomie. Elle est têtue, joliment musclée et terriblement convaincue.

Convaincue que l'économie contemporaine signera la fin de l'espèce. Convaincue qu’il faut à présent se préparer à survivre, à lutter coûte que coûte pour la préservation de notre espèce. Or, l’armée semble se présenter comme la meilleure école de survie.  

Ce stage devient pour Arnaud et Madeleine une occasion d'apprendre à se découvrir, entre rires et épreuves. Arnaud se nourrit facilement du discours édifiant et provocateur de Madeleine, Madeleine se complaît du regard fasciné d’Arnaud. Aux mots et aux lèvres charnues de Madeleine se superposent les yeux bleus attendris et puissants d'Arnaud. Le jeune couple se rend vite indestructible alors que leur relation naissante est rythmée par les épreuves d’apprentissage.

Une apocalypse imminente se dessine alors qu'ils s'isolent peu à peu du groupe d'individus dont ils faisaient partie. Ils se lancent ensemble dans une aventure qui les mènera à combattre la nature humaine et se retrouvent indéniablement confrontés à... une impasse.

 
Pic1.png

Pic2.png

Pic5.png
 
Toute L'histoire.
La première réalisation de Thomas Cailley dévoile un récit d’apprentissage, où une fille et un garçon tentent de réinventer le monde en se réinventant eux-mêmes, dans une ambiance où se mêlent burlesque et gravité. Arnaud prend connaissance du plan de recrutement de l'armée francaise un jour d'été, alors qu'il se promenait au bord de la plage. Les militaires avaient choisi de reconvertir un ancien camion forain en camion-recrutement pour attrirer les foules et promouvoir les « métiers du secteur ». Le véhicule surréaliste semblait receler rêves en tous genres et horizons inconnus. « S’engager pour soi, pour les autres » beugle l’officier au microphone, tout en distributant un paquet de prospectus mutlicolores.

L’armée constitue la toile de fond du film, sur laquelle sont apposés les craintes, angoisses et fantasmes des deux personnages tantôt désœuvrés, tantôt désillusionnés, essentiellement capables. C’est grâce à l’armée qu’ils espèrent trouver une intensité, une utilité et peut-être une identité. Madeleine conçoit cette aventure comme une quête intérieure et personnelle. Elle se jette dans un espace où il lui est demandé d’abandonner son individualité au profit de l’intérêt collectif, de se laisser aller au comportement le plus grégaire et d’apprendre à se sacrifier pour l’autre. Arnaud, quant à lui, comprend dès le premier clin d’œil échangé qu’il pourrait peut-être se sacrifier pour elle.

Leur voyage initiatique est à replacer dans un contexte de crise sociale et économique, où la jeunesse se trouve en proie à une angoisse persistante face à la hausse parallèle du chômage et de la précarité. La crise ne devrait-elle pas caractériser, par définition, ces moments de folie et de délire ? Le couple décide cependant que la meilleure façon de vivre l’instant est de s’inscrire au cours de protection-défense. 

Alors, vivre pour survivre : une nouvelle tendance ?
 
Pic3.png

Pic6.png

Pic4.png
 
Madeleine : ‘On sera prêts. On ne se laisse pas surprendre, on n’avance pas à tâtons’
Arnaud : ‘On reste à l’affût’
Madeleine : ‘Sur nos gardes’.

Ne manquez pas d'allumer vos écrans télévisés ou tablettes les 25 et 29 février 2016 pour combattre le marasme économique aux côtés d'Arnaud et Madeleine, ou tout simplement pour (re)gouter au bonheur sincère du coup de foudre amoureux ! Cliquez ici pour les horaires du programme. 

 
Éprise d'histoires pleines de combats et de sourires, Souraya vous invite à découvrir, interroger et raconter le cinéma d'aujourd'hui et d'hier.

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être