En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus .
J’ai compris
Art de vivre en France  Le château de Serrant, le plus princier des châteaux d’Anjou
24/08/201811:00 Ô mon château
Bienvenue dans le plus princier des châteaux d'Anjou, le château de Serrant ! Ce château est probablement l'un des ensembles meublés les plus riches de France. Nous pouvons y découvrir une incroyable collection de mobiliers et œuvres d'art, constituée en près de quatre siècles. Ce château abrite de nombreux trésors : la bibliothèque et ses 12 000 ouvrages, le grand salon et son cabinet d'ébène ou encore la chapelle, un bel exemple de l'art funéraire du XVIIe siècle.
 


CONTEXTE HISTORIQUE
 
# DU CHÂTEAU MÉDIÉVAL AU CHÂTEAU RENAISSANCE
Initialement, Serrant est une forteresse médiévale, une place-forte surveillant le passage de la Loire. Les douves ceinturant le château témoignent de cette période. C'est cers 1530 que Péan de Brie, revenant des guerres d'Italie, décide de reconstruire son château dans l'esprit de la Renaissance. Il fait dessiner par Jean Delespine, l'un des meilleurs architectes de la Renaissance, les plans de l'édifice actuel. Des plans si parfaits qu'ils seront suivis les siècles suivants par les autres propriétaires, chacun ajoutant sa pierre au projet initial sans changer plus que des détails.

Suite à des soucis financiers, le chantier de Péan de Brie est interrompu. Seuls l'escalier, la tour nord et une moitié du corps de logis sont élevés de terre. Au cours des siècles, le château de Serrant change de mains à plusieurs reprises. En 1636, Guillaume de Bautru, conseiller d'Etat sous Louis XIII et Louis XIV acquiert le domaine. Il poursuit le chantier de son prédécesseur selon le plan initial : le corps central est achevé, la tour sud, les deux ailes et les deux pavillons sont créés. Un siècle sépare les constructions.

# LA FAMILLE WALSH
En 1749, une vieille famille irlandaise, les Walsh, acquiert Serrant. Cette famille s'est volontairement exilée en France afin de montrer sa loyauté envers les Stuart détrônés. Cette acquisition par une famille étrangère a permis à Serrant de traverser la Révolution française sans encombres. À cette époque, ils accueillent de grandes personnalités telles que Napoléon Ier et Joséphine de Beauharnais ou encore la Duchesse de Berry. En août 1808, Napoléon dit cette phrase en arrivant à Serrant « Enfin, je vois un château en France ! ».

# LE CHÂTEAU DES LA TRÉMOÏLLE
En 1830, Valentine Walsh de Serrant épouse le duc de la Trémoïlle. Par cette nouvelle alliance, la famille de la Trémoïlle qui est l'une des plus anciennes familles de France, va unir son destin à celui du château de Serrant. À partir de 1890, le duc confie à Lucien Magne, l'architecte en charge de la rénovation de Fontevraud, la restauration du château. Les extérieurs du château vont être restaurés, la décoration intérieure est repensée tout en conservant le mobilier d'origine et les souvenirs des familles précédentes.

Jusqu'en 1933, Serrant vit au rythme des réceptions mondaines de la Belle Époque. Le château se modernise considérablement. Aujourd'hui, le château reste une demeure privée. Les propriétaires actuels sont le Prince et la Princesse de Merode, descendants des La Trémoïlle.

 
LE CHÂTEAU
 
# L'EXTÉRIEUR
Le château de Serrant présente une cour d'honneur avec :
- 2 pavillons de part et d'autre de la cour
- un corps central avec ses deux ailes (l'une abrite la chapelle) flanquées de tours rondes coiffées de clochetons.

 











# LES INTÉRIEURS
Le château a conservé une exceptionnelle collection de meubles et objets d'art amassée au cours des siècles par les familles qui l'ont habité. Cette collection unique a fait l'objet d'un classement monument historique en 2001, une première en France pour une demeure privée !

Une quinzaine de salles sont ouvertes à la visite. À savoir que les salles des étages supérieurs (bibliothèque, grand salon, etc.) et les sous-sols (les cuisines et le réfectoire des domestiques) sont accessibles uniquement en visite guidée. Le reste du château et la chapelle sont visibles en accès libre.


















# LA BIBLIOTHÈQUE
J'espère que vous êtes bien assis dans votre fauteuil, voici l'un des trésors du château de Serrant : la bibliothèque avec l'odeur si caractéristique du cuir des vieux livres ! Quel incroyable spectacle que de se retrouver ici... Elle suscite l'émerveillement immédiat ! Ce sont plus de 12 000 ouvrages qui sont minutieusement alignés dans la bibliothèque. Parmi eux l'Encyclopédie, les Descriptions de l'Egypte, les gravures de Piranèse ou encore la première édition illustrée des Fables de la Fontaine. 
 
C'est au XXe siècle que le duc de la Trémoïlle apporte au château sa collection de livres et l'ajoute à celle déjà présente du château en aménageant cette exceptionnelle bibliothèque.








# LA CHAPELLE
Une impression de Versailles en Anjou avec cette magnifique chapelle ! Ses dimensions hors normes pour un château provincial et ses œuvres d'art en font un des plus beaux exemples de l'art funéraire du XVIIe siècle. Les plus grands artistes de l'époque y ont travaillé : Mansart, Coysevox, Lebrun. 
 
La chapelle contient le mausolée, impressionnant, du marquis de Vaubrun. La marquise avait commandé ce monument pour célébrer la mémoire de son mari, tué lors du passage du Rhin au cours de la guerre de Succession d'Espagne.

 






Informations pratiques
 
Château de Serrant
49170 Saint-Georges-sur-Loire 
Renseignement : 02 41 39 13 01

Pour en savoir plus, cliquez
le site officiel du château de Serrant
Élodie Filleul est une blogueuse française passionnée par les châteaux et l’histoire. Une passion qu’elle partage sur internet, dans son blog « Ô mon château » où elle relate au quotidien ses découvertes patrimoniales.

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être

 

Vous aimerez peut-être